Vous êtes ici

Perspectives

Les états membres de l’Union européenne se sont engagés à stopper la perte de la biodiversité d’ici à 2010. La constitution du réseau Natura 2000 est un élément fort qui doit permettre de concrétiser cet engagement.

A l’occasion du 3ème sommet de la Terre dit « Sommet mondial sur le développement durable » (SMDD) (Johannesbourg en Afrique du Sud, 26-08-02 au 4-09-02), les Etats ont réitéré leurs engagements en faveur du développement durable et de la protection de la biodiversité.

Lors de la réunion de la Commission européenne, sous présidence irlandaise, en mai 2004 à Malahide (Irlande), les états membres ont convenu :

  • d’achever le réseau Natura 2000 en 2005 (objectif non atteint à l’échéance malgré d’importants progrès réalisés
  • désigner les sites marins d’ici 2008
  • mettre en place des objectifs de gestion pour chaque site Natura 2000 d’ici 2010.

Si tous les objectifs sont remplis, le réseau devrait couvrir 18% de la surface du territoire de l’Europe des 27.

Afin de renforcer la protection des sites Natura 2000, une directive concernant la responsabilité environnementale, basée sur le principe de pollueur-payeur en droit de l’environnement, est entrée en vigueur en 2007. Elle obligera l’auteur de dégradations à compenser les dégâts ainsi qu’à restaurer les habitats et espèces affectés.