Vous êtes ici

Espèces du Marais de Rochefort

Le Marais de Rochefort est l'un des sites Natura 2000

le plus riche en espèces

de la région Poitou-Charentes!

 

Découvrez les espèces directive "Habitats" et directive "Oiseaux"

 

Espèces Directive Habitats

Avec, 17 espèces inscrites à l’annexe II (listées ci dessous) et 35 espèces inscrites à l’annexe IV de la Directive Habitats, les marais de Rochefort se placent parmi les sites Natura 2000 les plus riches en espèces d’intérêt communautaire au niveau régional.

Il s’agit d’un site important sur le plan national pour l’ensemble des espèces de faune inscrites à l’annexe II de la Directive Habitats (taille et densité de la population sur le site <2% par rapport aux populations présentes sur le territoire national).

flore:

mammifères:

  • Lutra lutra (Loutre d'Europe)
  • Rhinolophus hipposideros (Petit Rhinolophe)
  • Rhinolophus ferrumequinum (Grand Rhinolophe)
  • Myotos myotis (Grand Murin)
  • Myotis emarginuatus (Murin à oreilles échancrées)
  • Myotis bechsteinii (Murin de Bechstein)
  • Barbastella barbastellus (Barbastelle)
  • Mustela lutreola *(Vison d'Europe)
  • Miniopterus schreibersi (Minioptère de Schreibers)

reptile:

  • Emys orbicularis (Cistude d'Europe)

invertébrés:

  • Lyceana dispar (Cuivré des marais)
  • Rosalina alpina (Rosalie des Alpes)
  • Callimorpha quadripunctaria * (Ecaille chinée)
  • Vertigo moulinsiana (Vertigo de Desmoulin)
  • Lucanus cervus (Lucane cerf-volant)
  • Oxygastra curtisii (Cordulie à corps fin)


Le Vison d'Europe (Mustela lutreola) semble avoir disparu de tous les départements atlantiques situés au Nord de la Charente-Maritime. Les marais de Rochefort constituent la limite Nord de répartition de la population connue à ce jour, ce qui confère au site un rôle majeur vis à vis de la préservation de l’espèce au niveau national.

La Loutre d’Europe (Lutra lutra), bien qu’en faible effectif, exploite la totalité du réseau hydraulique, soit en tant que site d’alimentation, soit en tant que corridor de déplacement.

La Rosalie des Alpes (Rosalia alpina) est une espèce bien répandue à l’échelle départementale et en marais de Rochefort où elle est dépendante du maintien des boisements de frênes et des zones bocagères.

  

Espèces Directive Oiseaux :

Parmi les espèces inventoriées, 40 espèces sont inscrites à l’annexe I de la Directive Oiseaux et 49 autres espèces d’oiseaux remarquables sont présentes sur le site et 10 d’entre-elles répondent au critère d’importance internationale ZICO (l’effectif de l’espèce atteint le seuil d’importance internationale de 1% de la population considérée à un moment ou un autre de son cycle annuel).

Héron pourpré (Ardea purpurea):

On estime que la population de Hérons pourprés du marais de Rochefort représente 5 à 10% de la population nationale. Les marais de Rochefort ont accueilli 128 couples d’Hérons pourprés en 2005 soit 50 % de la population de Charente-Maritime qui est un des premiers départements français pour cette espèce.

Cigogne blanche (Ciconia ciconia):

C'est une espèce en progression constante (16 couples en 2005), après avoir été favorisée par l’installation de plate-formes artificielles, elle s’installe aujourd’hui spontanément sur des levées boisées du marais. Les marais de Rochefort constituent donc un site important pour l’espèce (10% de la population départementale), dans un département qui est au 3ème rang au niveau national.

Echasse blanche (Himantopus himantopus):

Les effectifs d’Echasse blanche montrent une augmentation importante. En 1995, on dénombrait 60 couples sur le marais de Rochefort. Actuellement, les effectifs sont estimés à 80-100 couples, soit environ 30% des effectifs départementaux.

Guifette noire (Chlidonias niger):

Le marais de Rochefort, seul site de reproduction de la région Poitou-Charentes, fait partie des six sites français accueillant cette espèce en période de reproduction. Les effectifs nicheurs de Guifette noire connaissent des fluctuations liées notamment aux conditions d’hydromorphie des parcelles (8 à 10 couples en 2004, mais aucune reproduction en 205).

Grande Aigrette (Egretta alba):

Les marais de Rochefort présentent le seul dortoir hivernal important pour la Grande aigrette au niveau de la région Poitou-Charentes (48 à 55 individus recensés au cours de l’hiver 2004/2005).

Il s’agit également d’un site d’hivernage régulier pour Asio flammeus (Hibou des marais) et de Botauris stellaris (Butor étoilé).

Rapaces:

Ce site est également important en période de reproduction pour des espèces comme le Milan noir (Milvus migrans), Busard cendré (Circus pygargus) ou Busard des roseaux (Cyrcus aeruginosus). Il représente également des territoires de chasse privilégiés pour des espèces telles que le Busard Saint martin (Circus cyaneus) en hiver ou Circaëte Jean le Blanc (Circaetus gallicus) en période estivale.

Réalisation : Equipe Natura 2000 LPO